Accroche: 
Éditorial Sous les feux de l'actualité On en parle

L'année 2011 s'est terminée. Ce furent douze mois turbulents, à commencer par le désastre de Fukushima et ses conséquences sur le débat relatif à l'approvisionnement en énergie, suivi par la crise économique qui a pris de l'ampleur dans le monde entier. La crise de l'euro, le franc fort et les actions de rabais sont les quelques mots-clés qui ont jalonné en 2011 le marché suisse de l'automobile. Le fait que cette année ait dans l'ensemble malgré tout été excellente pour la branche automobile est d'autant plus réjouissant.

Quant au marché, on pourra s'attendre, au moins au premier trimestre 2012, voire au premier semestre, à une persistance des bons chiffres. Mais sur le long terme, les conditions-cadres qui se détériorent dans l'espace de l'UE vont sans doute aussi se répercuter négativement chez nous, et notre branche sera certainement confrontée à des défis majeurs. C'est pourquoi auto -suisse se montre plutôt prudent au niveau des pronostics de vente pour l'année à venir et table sur un nombre total de 295 000 nouvelles immatriculations.

On ne sait pas encore quelles seront les répercussions sur les ventes des valeurs cibles du CO2 qui entreront en vigueur au 1er juillet 2012 pour les voitures de tourisme neuves. Mais on peut s'attendre à ce que la tendance aux véhicules encore plus efficaces persiste et se renforce encore, ce qui signifie que l'automobile va plus vite que prévu devenir un produit écologique que l'on va citer en exemple. Il n'existe en effet aucun produit industriel fabriqué en grandes quantités qui ait réalisé en si peu de temps des progrès aussi spectaculaires en matière d'efficacité énergétique et de compatibilité avec l'environnement.

Pourtant: Compte tenu de notre expérience de longue date et des nuages qui se profilent à l'horizon conjoncturel, notre branche, soit les importateurs et les entreprises concessionnaires, se prépare à une année 2012 plutôt épineuse. Nous ne devrons pas ménager nos efforts, et les acheteurs vont pouvoir s'en réjouir.
Dans cette newsletter, nous avons voulu pour une fois donner la parole également à autrui. Raoul Studer, rédacteur de la Revue Automobile, nous apprend ce qui nous attend en 2012 sur le plan de la politique des transports. Lisez ici son article.

Le chef de l'AMAG Morten Hannesbo regarde encore bien plus loin: regardez ici son interview vidéo.
Nous vous souhaitons une bonne lecture!
P.-S.: Si vous connaissez d'autres personnes qui pourraient à votre avis s'intéresser à notre newsletter, nous vous remercions à l'avance de votre recommandation et vous prions de bien vouloir nous indiquer leur adresse e-mail.

Au programme de la news letter de janvier, le document complet PDF

SOUS LES FEUX DE L'ACTUALITÉ
Aperçu de la politique des transports en 2012
De Raoul Studer, rédacteur de la Revue Automobile
FAIF: Nouveau financement de l'infrastructure ferroviaire
LOI SUR LE CO2
VIA SICURA
Ordonnance sur les règles de la circulation routière (OCR) et Ordonnance sur la signalisation routière (OSR)



http://auto-schweizcleverunterwegs.createsend1.eom/t/ViewEmail/y/6E661EF...... 17.01.2012



 

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
To prevent automated spam submissions leave this field empty.